DIVERSIFICATION DE LA PRODUCTION ET DE L’INNOVATION

Le développement d’une industrie, puissante de la seconde transformation halieutique suppose souvent des investissements lourds aussi bien en équipement mais aussi en investissement immatériels comme l’amélioration des compétences ou le développement de nouvelles technologies et de brevets. Cela suppose aussi la mise en place d’une démarche marketing moderne et d’un réseau commercial structuré capable d’identifier les besoins, d’orienter la stratégie des entreprises et d’assurer le suivi avec la clientèle qui est souvent un des impératifs clés à respecter pour qui veut développer un courant d’affaire significatifs avec les grands pays consommateurs de produits de la mer comme l’Europe.

Il est évident que cette démarche de « réappropriation » de la valeur ajoutée est complexe à réaliser car en plus des difficultés techniques, commerciales et financières, elle suppose aussi un accord tacite ou actif des principaux pays producteurs de produits transformés qui sont en même temps les principaux clients des pays exportateurs des produits de la mer de 1ère transformation.

Cela n’est pas simple car le développement de l’industrie de transformation dans les pays disposant de la ressource signifie la perte d’activité et d’emploi pour des pans entiers de l’industrie alimentaire des pays développés. Pour booster la diversification de la production et l’innovation, la FENIP encourage:

Le renforcement de la Recherche Et Surveillance Scientifique

La création des pôles de compétitivités ou clusters

L’investissement et l’innovation en matière d’emballage

La fabrication de nouveaux produits

La formation d’une main d’œuvre compétente et amélioration des capacités des personnels